1. Accueil
  2. Conseils
  3. Actualité
  4. 3 QUESTIONS À Jacques Rubio, directeur général Kaufman & Broad Sud-Ouest

3 QUESTIONS À Jacques Rubio, directeur général Kaufman & Broad Sud-Ouest

Les gestionnaires vont privilégier les logements BBC

3 QUESTIONS À Jacques Rubio, directeur général Kaufman & Broad Sud-Ouest
3 QUESTIONS À Jacques Rubio, directeur général Kaufman & Broad Sud-Ouest


Explorimmoneuf. Comment se situe Kaufman & Broad en matière de BBC ? Jacques Rubio. Depuis un an, toutes nos opérations sont labellisées BBC et certifi ées par Promotelec. S’il reste ici ou là quelques logements en RT 2005, l’écrasante majorité de nos réalisations est en BBC et permettra aux acquéreurs et aux locataires de réaliser, à moyen et à long terme, des économies en matière de consommation d’énergie. Dans le cadre de la revente de ces biens, les bâtiments basse consommation feront rapidement la diff érence avec ceux qui ne le sontpas, d’autant plus que, depuis le 1er janvier, l’affi chage de la performance énergétique est rendu obligatoire dans les annonces.



Que change le BBC en ce qui concerne l’investisseur et le primo-accédant ?


J. R. : Le dispositif Scellier va connaître une année 2011 prometteuse, dans la mesure où son impact fi scal est encore de 22 % pour les logements BBC. En outre, que les gestionnaires vont privilégier ce type de logements, moins dévoreur d’énergie et off rant un peu plus de rentabilité. De plus, les taux d’intérêt restent bas. Enfi n, il ne faut pas oublier que le mécanisme Scellier est une mesure particulièrement effi cace, mais issue des mesures de relance du secteur du logement. On ne peut donc pas attendre mieux que cet avantage exceptionnel, qui va baisser progressivement.


Pour les primo-accédants, qui vont pouvoir utiliser le nouveau Prêt à taux zéro (PTZ +), tout en s’adossant à des prêts bancaires très bas, la certifi cation BBC est un paramètre essentiel.



Quels sont vos principaux projets cette année ?


J. R. Nous allons lancer 500 logements sur l’agglomération bordelaise en 2011, et un millier de logements sur l’agglomération toulousaine. Nous sommes présents dans certains écoquartiers


comme sur Andromède où l’opération Nacre, une résidence qui sera commercialisée d’ici à fin janvier 2011, représente 100 logements. Dans le quartier de Lardennes, à Toulouse, nous réalisons 40 maisons dans le cadre d’une opération assimilable à une démarche d’écoquartier.


Nous étudions aussi une opération sur l’écoquartier du Séqué à Bayonne, et nous réaliserons une opération exemplaire en termes d’économie d’énergie sur les Bassins à fl ot, à Bordeaux, qui représentera 200 logements et dont le lancement devrait intervenir fi n 2011.



Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur