1. Accueil
  2. Conseils
  3. Actualité
  4. 3 QUESTIONS À HERVÉ DUPONT, Directeur général de l’Epa (Établissement public d’aménagement) Plaine de France

3 QUESTIONS À HERVÉ DUPONT, Directeur général de l’Epa (Établissement public d’aménagement) Plaine de France

“Produire 6 000 logements par an à la Plaine de France”

3 QUESTIONS À HERVÉ DUPONT, Directeur général de l’Epa (Établissement public d’aménagement) Plaine de France
3 QUESTIONS À HERVÉ DUPONT, Directeur général de l’Epa (Établissement public d’aménagement) Plaine de France

Indicateur Bertrand : La production de la Plaine de France s’élève à 4 000 logements par an. Va-t-elle s’accroître ?


Hervé Dupont : Dans le cadre du protocole qui vient d’être signé, l’État et la Région nous ont demandé de porter progressivement la production de logements à 6 000 par an, d’ici à 2013. En petite couronne, les constructions se situeront près des gares et sur les diverses friches industrielles. Dans ce secteur dense, l’habitat sera collectif et en partie sous forme d’individuel groupé ou intermédiaire, comme récemment à Aubervilliers et à la Plaine Saint-Denis. En grande couronne, les logements seront collectifs près des gares, mais l’individuel aura sa place surtout dans l’est du Val d’Oise et à Villepinte.


I. B. : L’Epa va réhabiliter le Grand ensemble de Sarcelles. Où en êtes-vous ?


H. D. : Trente “projets Anru” sont en cours sur la Plaine de France. L’EPA intervient notamment sur la première phase de la rénovation du Grand ensemble de Sarcelles, la seule de ce secteur, à ce jour, conventionnée par l’Agence nationale pour la rénovation urbaine. Une Zac va être lancée sur les Sablons, comportant des démolitions d’immeubles vétustes, la reconstruction de logements sociaux en même quantité ainsi que la construction de logements en accession et en locatif privé. Les premiers lots seraient livrés en 2011. Le Grand ensemble est une “ville-parc” verte, caractère très apprécié qui sera maintenu en valorisant les espaces publics et en les replantant. Le pôle gare de Garges-Sarcelles est en pleine rénovation ; un projet majeur, qui accompagnera l’arrivée du tramway de Saint-Denis en 2012.


I. B. : Quelle est l’ambition du projet sur le plan économique ?


H. D. : L’enjeu est de conforter le 4e pôle tertiaire francilien de la Plaine Saint-Denis, d’organiser l’essor autour de Roissy en termes d’implantations d’entreprises et de transports, et de développer le coeur du territoire près du Bourget. La cité de l’air et de l’espace sera un pôle de R&D en maintenance aéronautique, le parc des expositions de Villepinte doublera de capacité, un centre de congrès s’implantera près de Roissy. L’idée est aussi de compléter l’offre d’enseignement supérieur avec un campus des Sciences humaines au coeur de La Plaine, près de la station Proudhon-Gardinoux. La baisse du chômage de 11,5 % passera par la formation et le développement des transports vers Roissy, d’où le projet du barreau de raccordement de Gonesse entre les RER B et D. En 2020, la Plaine de France aura un nouveau visage.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur