3 questions à Grégoire Fortin - Premier adjoint au maire de Deauville

"Accueillir tous les publics"

3 questions à Grégoire Fortin - Premier adjoint au maire de Deauville
3 questions à Grégoire Fortin - Premier adjoint au maire de Deauville

Indicateur Bertrand : Deauville est une ville touristique réputée. Comment évolue le rapport entre population locale et touristique ?


Georges Fortin : En plus du tourisme de passage, les résidences secondaires se sont développées sur toute la Côte fleurie. Leurs occupants sont des résidents à part entière, attachés à la région et qui viennent très régulièrement. L'évolution récente, que l'on peut constater dans toute la région est que la côte est de plus en plus recherchée pour y acquérir une résidence secondaire que l'on occupera ensuite à plein temps à l'heure de la retraite. De ce point de vue, Deauville possède de nombreux atouts pour être un lieu d'accueil privilégié. Dès le mandat de Monsieur d'Ornano, en 1962, et au cours des mandats suivants de Madame d'Ornano et Monsieur Augier, l'objectif a été de suivre et contrôler le volume de construction de grands immeubles et de maintenir une qualité et une tradition architecturales. Cette politique s'est poursuivie et assure l'équilibre de la ville, qui n'est pas perturbé par une inflation de constructions.


I. B. : Quelle est la politique de la ville en matière de logement ?


G. F. : Les objectifs du maire actuel s'inscrivent dans la continuité du travail réalisé précédemment. Nous souhaitons préserver l'équilibre social des différents types de construction pour accueillir toute la population deauvillaise. En ce qui concerne le logement social, nous sommes déjà au-dessus du pourcentage imposé par la loi et continuons à agir dans ce sens. Pour que le logement social soit lui-aussi de qualité, nous avons engagé des opérations de destructions et reconstructions de logements neufs, aux normes actuelles. Nous travaillons également à l'offre de logements intermédiaires depuis quatre ou cinq ans. Dans la Zac de la presqu'île de la Touques, nous avons engagé un grand programme qui commencera fin 2007 - début 2008 et comprendra de nombreux logements intermédiaires. Toutes les catégories de logements seront présentes dans ce nouveau quartier, de l'hôtel à la résidence de tourisme en passant par le logement haut de gamme, mais aussi intermédiaire et social, de façon à répondre aux besoins de tous.


I. B. : Quels sont les grands projets de Deauville en matière d'équipements ?


G. F. : Deauville est déjà une ville-phare en terme de prestations, notamment sur le plan culturel et sportif, puisqu'on peut y pratiquer quasiment tous les sports dans un rayon de 4 à 10 km. Mais nous avons également pour objectif de réaliser des équipements structurants pour tout le secteur, qui manquent dans la région. Le premier est un pôle culturel dont la construction démarrera à la fin de l'année. Il comprendra une salle de spectacles de 500 places et une médiathèque dotée des derniers équipements multimédias, qui offrira les meilleures prestations à tous les publics. Nous lançons également la construction d'un grand complexe équestre à la porte de Deauville, qui s'inscrit dans le pôle de compétitivité de la région, la "filière cheval".


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur