1. Accueil
  2. Conseils
  3. Actualité
  4. 3 QUESTIONS À GÉRARD HUBNER Vice-président de la FPC Provence “Des opérations bien situées et proposées à des prix adaptés”

3 QUESTIONS À GÉRARD HUBNER Vice-président de la FPC Provence “Des opérations bien situées et proposées à des prix adaptés”

Indicateur Bertrand : Comment évolue le marché du logement neuf à Aix ?

3 QUESTIONS À GÉRARD HUBNER Vice-président de la FPC Provence “Des opérations bien situées et proposées à des prix adaptés”
3 QUESTIONS À GÉRARD HUBNER Vice-président de la FPC Provence “Des opérations bien situées et proposées à des prix adaptés”

Gérard Hubner : Pour une population de 140 000 habitants, il faut reconnaître que l’activité de la promotion immobilière à Aix-en-Provence intra-muros, enregistrée par l’Observatoire immobilier de Provence en 2007, reste bien modeste avec seulement 263 réservations, dont 244 en logements collectifs. À l’exception de deux opérations en centre-ville, la majeure partie de l’offre est concentrée sur le secteur de La Duranne. Cependant, au regard de l’activité enregistrée sur l’ensemble du département des Bouchesdu- Rhône, Aix ne représente que 5 % du total des ventes.


I. B. : Qu’en est-il du Pays d’Aix ?


G. H. : En se penchant sur le Pays d’Aix – hors ville-centre – il apparaît que l’activité a progressé entre 2006 et 2007, passant de 309 à 586 ventes. Cela s’explique par le lancement d’une nouvelle offre mise sur le marché, qui a rapidement trouvé preneur. Dès que les opérations sont bien situées et proposées à des prix adaptés, les rythmes de commercialisation, bien que lents en raison d’une offre plus importante qu’auparavant, restent satisfaisants.


I. B. : À quel niveau de prix se situe le secteur ?


G. H. : En matière de prix, la moitié des ventes de logements à Aix-en-Provence se situe entre 3 600 et 4 000 e/m2 habitable hors stationnement et un quart du marché dépasse le seuil des 4000e/m2. En Pays d’Aix, un tiers des ventes se situe entre 3 300 et 3 600 e/m2 habitable et un autre tiers dépasse aussi le seuil des 4 000 e, ce qui représente 70 % des ventes à un prix supérieur à 3 300 e/m2 habitable. Avec un stock de 500 logements, on ne peut pas affirmer que le marché d’Aix et du Pays d’Aix est suffisamment offreur et cette pénurie provoque des tensions, notamment pour les actifs locaux, contraints de s’éloigner de plus en plus de la ville-centre. Globalement, il n’y a aucune inquiétude à avoir dans ce secteur. C’est d’autant plus vrai que l’on constate depuis peu un apaisement des tensions lors des négociations foncières et, qu’en outre, les coûts de construction se détendent en raison de la déprogrammation de certains chantiers.




Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur