1. Accueil
  2. Conseils
  3. Actualité
  4. 3 QUESTIONS À FRANÇOIS GOULARD Maire de Vannes, président de la Communauté d'agglomération de Vannes *

3 QUESTIONS À FRANÇOIS GOULARD Maire de Vannes, président de la Communauté d'agglomération de Vannes *

“13 000 nouveaux logements doivent être réalisés d'ici 2015”

3 QUESTIONS À FRANÇOIS GOULARD Maire de Vannes, président de la Communauté d'agglomération de Vannes *
3 QUESTIONS À FRANÇOIS GOULARD Maire de Vannes, président de la Communauté d'agglomération de Vannes *

Indicateur Bertrand : Quels sont les moyens de la Communauté d'agglomération pour répondre aux besoins, notamment en matière de logements ?


François Goulard : L’agglomération du Pays de Vannes a été promue 8 fois agglomération la plus attractive au cours des 10 dernières années. Cela s’explique notamment par un cadre de vie exceptionnel, une bonne desserte routière et un réseau d’acteurs de qualité. L’agglomération attire de plus en plus de nouveaux habitants et l’on estime à 13 000 le nombre de nouveaux logements à réaliser d’ici 2015, dont 2 600 logements aidés. Nos outils de prévision – Schéma de cohérence territoriale (Scot) et Programme local de l’habitat (PLH) – nous permettent de répondre aux besoins de la population, en développant un parc de logements diversifié, favorisant la mixité sociale et l’accueil des différentes catégories de population et le parcours résidentiel. Nous nous appliquons à diversifier l’offre, tant en taille et catégorie de logements, qu’en termes de modes d’occupation, collectif ou individuel, neuf ou ancien, locatif ou en accession sociale à la propriété, social ou intermédiaire ou libre, en résidence principale ou secondaire. Le Scot impose d'ailleurs une proportion minimale de 20 % de logements aidés pour les opérations d’ensemble.


I. B. : Quelles sont les grandes orientations du projet d'aménagement et de développement durable ?


F. G. : Le Projet d’aménagement et de développement durable (Padd) affirme une forte volonté de la collectivité de prendre en compte les tendances sociodémographiques lourdes annoncées pour la Communauté d’agglomération. Dans cet esprit, il propose l’anticipation des phénomènes pour accueillir les populations dans les meilleures conditions, en respectant l’objectif de mixité et en prenant en compte la nécessaire préservation de l’environnement et du cadre de vie. Il s’articule autour de trois axes majeurs : asseoir l’agglomération de Vannes dans son nouveau statut de pôle régional, anticiper les conditions du développement en aménageant les pôles urbains, les équipements, les logements et services en conséquence et enfin, préserver l’identité du territoire, son environnement et son cadre de vie, notamment en protégeant les paysages exceptionnels, en limitant la pollution et les risques pour garder notre environnement exceptionnel.


I. B. : La Communauté d'agglomération intervient-elle dans les projets d'équipements ?


F. G. : Pour tenir son rang de pôle régional, l'agglomération doit offrir les équipements, services et activités que l’on attend de cette catégorie d’agglomération. La Communauté d'agglomération intervient sur un certain nombre de grands projets. On peut citer entre autres la Salle des musiques actuelles à Saint-Avé, la Zone d'activité HQE® du Gohélis, à Elven, le centre aquatique de Surzur, la construction d'un réseau haut débit pour le Parc d’innovation de Bretagne sud, ou encore les centres de secours de Vannes et Elven.


*Egalement ministre délégué à l'Enseignement supérieur et à la Recherche


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur