1. Accueil
  2. Conseils
  3. Actualité
  4. 3 QUESTIONS À Fabienne Amblard-Larolphie, directrice marketing au Crédit Foncier

3 QUESTIONS À Fabienne Amblard-Larolphie, directrice marketing au Crédit Foncier

Un prêt particulièrement adapté aux familles

3 QUESTIONS À Fabienne Amblard-Larolphie, directrice marketing au Crédit Foncier
3 QUESTIONS À Fabienne Amblard-Larolphie, directrice marketing au Crédit Foncier


Explorimmoneuf. Quelle analyse faites-vous du remplacement du PTZ par le PTZ+ ?


Fabienne Amblard-Larolphie. Il y a un énorme changement, car le PTZ devient désormais accessible à tous, sans conditions de ressources. Son mécanisme peut paraître plus complexe au premier abord, mais c’est pour mieux aider les familles. Le constat que l’on peut faire, c’est qu’il cherche à s’approcher au plus près des besoins des ménages, d’autant que son montant tient compte de nombreux critères comme la localisation du bien, la composition de la famille, le type de logement acheté…


Autre diff érence avec l’ancien dispositif : il avantage fortement les logements neufs et anciens performants énergétiquement.


Quels sont les acquéreurs que le prêt favorise le plus ?


F.A.-L. : Il accorde un bonus aux ménages avec enfants, puisque son montant peut aller jusqu’à 143 600 e pour un couple avec trois enfants (ou plus) achetant, en zone tendue, un logement neuf très performant, c’est-à-dire estampillé BBC. C’est la raison pour laquelle les promoteurs ne proposent plus que des programmes BBC et que les constructeurs de maisons ont aujourd’hui une off re à 70 % BBC.


Inversement, pour certains, les célibataires et ceux qui achètent dans des zones où les prix sont peu tendus, le montant peut être moins élevé par rapport à l’ancien PTZ. En matière de remboursement, le prêt tient compte des revenus de l’emprunteur et avantage les ménages modestes.


Les familles aisées, elles, sont pénalisées dans la mesure où elles n’ont que 5 à 8 ans pour rembourser le prêt, ce qui estdiffi cilement compatible avec la mensualité du prêt complémentaire.


Dans de nombreux cas, le lissage des mensualités permet de contourner ce problème.



Le PTZ + ne pouvant fi nancer à lui seul un achat immobilier, quel fi nancement doivent privilégier les acquéreurs ?


F.A.-L. : Pour notre part, nous leur proposons, dès lors qu’ils entrent dans ses critères d’attribution, le Prêt à l’accession sociale (PAS), qui donne droit à l’APL. Il permet aussi de bénéfi cier de frais de notaire réduits.


Nous avons une parfaite maîtrise de ce type de prêt aidé. Il a donc des avantages, d’autant que son taux s’inscrit au niveau des prêts du secteur libre. Pour ceux qui ne peuvent pas y accéder, nous proposons une large gamme de prêts susceptibles de s'adapter à la situation de chacun.



Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur