1. Accueil
  2. Conseils
  3. Actualité
  4. 3 QUESTIONS À Éric BOSCHERIE, responsable Habitat au Club immobilier Nantes Atlantique

3 QUESTIONS À Éric BOSCHERIE, responsable Habitat au Club immobilier Nantes Atlantique

Une off re apte à répondre aux besoins d'investissement

3 QUESTIONS À Éric BOSCHERIE, responsable Habitat au Club immobilier Nantes Atlantique
3 QUESTIONS À Éric BOSCHERIE, responsable Habitat au Club immobilier Nantes Atlantique


Explorimmoneuf. De quelle off re dispose-t-on aujourd'hui dans la région nantaise ?


Éric Boscherie. Après une période de pénurie due à l'eff et mécanique de la crise de 2008, l'off re est aujourd'hui apte à répondre à des besoins patrimoniaux avec des produits très qualitatifs dans le centre-ville et des programmes adaptés à une demande d'investisseurs qui recherchent avant tout une bonne rentabilité. Des produits en accession en TVA 5,5 % sont aussi disponibles en zone ANRU. Les prix de vente ont augmenté, à cause d'une pression foncière accrue, des nouvelles normes BBC et de l'augmentation du coût des matières premières mais les taux d'emprunt – malgré la tendance haussière – demeurent attractifs.



Les prix vont-ils se poursuivre à la hausse ?


É. B. La norme antisismique qui sera obligatoire pour tous les projets dont le permis de construire sera déposé à partir de ce mois-ci va encore augmenter le coût de production. Les professionnels doivent néanmoins faire évoluer leur off re vers davantage d'accession et en particulier l'accession abordable.



Comment connaître la vraie valeur locative à intégrer dans son plan de fi nancement ?


É. B. Il faut commencer par choisir un programme adapté à son objectif (patrimonial ou fi nancier), aller voir sur place l'environnement de son futur logement, s'il y a des commerces, des écoles, quels sont les accès… et se demander si on aurait soi-même envie d'y vivre. Il faut ensuite se renseigner sur le bassin d'emplois sur le secteur. Une fois tous ces éléments pris en compte, il est conseillé de vérifi er par soi-même les loyers pratiqués avec des prestations équivalentes. La CINA a mis en place un observatoire des loyers privés avec l'agence d'urbanisme de l'agglomération nantaise (AURAN). Avec trois trimestres de recul, il indique des niveaux stables et des variations assez faibles d'un secteur à l'autre. Alors que le maximum théorique des loyers en loi Scellier est fi xé à 14 €/m2/mois, ils sont dans les faits situés autour de 10 €/m2/mois (10,03 dans l'ancien et 10,63 dans le neuf). Les bailleurs prennent ces données en compte puisque le taux de vacance un mois après livraison est faible, de l'ordre de 2,7 % au 4e trimestre 2010. Dans les mois à venir, nous allons approfondir nos recherches pour en savoir plus sur ces quelques logements qui ne trouvent pas rapidement de locataires.



Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur