3 questions à Élizabeth Touton

Adjointe en charge de l’urbanisme opérationnel, de l’habitat et des déplacements

3 questions à Élizabeth Touton
3 questions à Élizabeth Touton

La LGV permettra à Bordeaux d’être à 2 heures de Paris en 2017. Quelles retombées en espérez-vous ?


Toutes les villes desservies par la LGV en ont perçu les effets positifs. Nous sommes donc confiants pour Bordeaux et nous nous y préparons en termes d’aménagement des infrastructures existantes et de développement d’une offre d’accueil pour les entreprises susceptibles de venir s’installer sur notre territoire. C’est la vocation de l’opération Euratlantique.


 


Où en êtes-vous, justement d’Euratlantique ?


Opération d’intérêt national, ce projet est désormais dans sa phase opérationnelle. Il est lié à l’arrivée de la LGV et au développement concomitant du quartier Saint-Jean-Belcier et d’opérations sur les communes de Bègles et de Floirac. La gare est en chantier, les permis de construire sont délivrés pour la construction de la MECA (Maison de l’économie créative en Aquitaine), des sièges de la Caisse d’Épargne le long du quai de Paludate et du groupe Fayat sur la rive droite. C’est aussi le cas d’un nouveau parking pour la gare, et d’immeubles de bureaux et d’habitations. Mais également du pont Jean-Jacques-Bosc, essentiel à la desserte de la nouvelle gare et au rapprochement entre les deux rives de la Garonne. Il devrait être livré en 2018.


 


Quels sont vos projets en matière de prolongation des lignes de tramway ?


La troisième phase du tramway est sur les rails. À terme ce seront 33 km de lignes supplémentaires qui vont s’ajouter aux 44 km existants avec l’objectif d’atteindre les 200 millions de voyageurs en 2020. Ce développement s’inscrit naturellement dans une politique globale de déplacements dans la métropole et en complémentarité avec le réseau d’autobus, le service de vélos en libre-service et, plus récemment, des bateaux bus qui assurent des dessertes entre les deux rives. L’actualité du tramway, c’est l’extension de la ligne A à Mérignac, de la ligne B vers le nord de Bordeaux et vers le sud, et la gare de Pessac Alouette et de la ligne C pour la desserte du parc des expositions et du nouveau stade. Les essais sont en cours et les lignes seront opérationnelles en début d’année prochaine.

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur