1. Accueil
  2. Conseils
  3. Actualité
  4. 3 QUESTIONS À ELIE BRUN, Maire de Fréjus, président de la Communauté d'agglomération de Fréjus Saint-Raphaël et vice-président du Conseil général du Var.

3 QUESTIONS À ELIE BRUN, Maire de Fréjus, président de la Communauté d'agglomération de Fréjus Saint-Raphaël et vice-président du Conseil général du Var.

"Nous lançons des centaines de logements à prix modérés"

3 QUESTIONS À ELIE BRUN, Maire de Fréjus, président de la Communauté d'agglomération de Fréjus Saint-Raphaël et vice-président du Conseil général du Var.
3 QUESTIONS À ELIE BRUN, Maire de Fréjus, président de la Communauté d'agglomération de Fréjus Saint-Raphaël et vice-président du Conseil général du Var.

Indicateur Bertrand : La place de la résidence secondaire et le besoin de logements pour actifs font-ils bon ménage à Fréjus ?


Elie Brun : De plus en plus souvent, la résidence secondaire se transforme en résidence principale avec une population permanente de jeunes retraités qui redynamise des quartiers entiers. Pour les actifs, nous partons d'un double constat : nos administrés sont incapables de se loger et il est ubuesque de créer des zones d'activités sans construire de logements. Or, avec ses 50 000 habitants, Fréjus est l'une des dernières communes varoises situées à proximité de la mer et de l'autoroute à disposer de réserves foncières.


I. B. : Comment maîtrisez-vous cette ressource foncière ?


E. B. : Pour protéger le domaine foncier, sa mise en valeur est nécessaire. Un Plan local de l'habitat a été établi au niveau de l'agglomération et nous avons créé en juillet la SEM Fréjus Aménagement. Chaque fois que des terrains seront disponibles, qu'ils appartiennent au ministère de la Défense ou à des particuliers, nous ferons valoir un droit de préemption afin de les proposer à des aménageurs, qu'il s'agisse d'opérateurs privés ou de la Foncière Logement. Actuellement, la SEM est en train d'acquérir plusieurs fonciers importants dont 4 ha en plein coeur de Fréjus.


I. B. : Le problème de la demande des actifs est-il donc en voie d'être résolu ?


E. B. : Nous allons proposer des fonciers trois à quatre fois moins chers que sur le marché libre, entre 250 et 280 e/m2 Shon (Surface hors d'oeuvre nette), pour permettre des prix de sortie de 1 800 à 2 200 e/m2 Shon. En contrepartie de ces prix attractifs destinés à répondre au besoin locatif ou d'accession, nous mettons en place des clauses DR antispéculatives. Dans les cinq prochaines années, 500 à 700 logements seront ainsi réalisés en accession ou en locatif avec promesse de vente à l'issue d'une période de 9 ans. Ensuite, dans le cadre de l'aménagement de la deuxième tranche de Port-Fréjus, nous allons proposer 24 000 m2 de Shon à usage d'habitation dont une centaine de logements réservés aux actifs, avec un démarrage des travaux fin 2007. Enfin, nous relançons une Opération programmée d'amélioration de l'habitat (Opah) en plein coeur de ville, qui représentera 200 à 300 logements sur 5 ans, afin d'y rénover l'habitat et de maintenir le tissu économique.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur