3 QUESTIONS À Dominique Dord, Député-maire d'Aix-les-Bains

Indicateur Bertrand : Vous venez d'élaborer le plan Habitat 2014 d'Aix-les-Bains. Quels en sont les enjeux ?

3 QUESTIONS À Dominique Dord, Député-maire d'Aix-les-Bains
3 QUESTIONS À Dominique Dord, Député-maire d'Aix-les-Bains

Dominique Dord : Ce plan concrétise l'un de nos engagements électoraux. Il a pour objectif d'accélérer la construction de logements, et pas seulement dans le résidentiel de luxe, pour faire face à une croissance de la population d'environ 1,5 à 2% par an.


D'ici à 2014, nous devrions réaliser 800 logements conventionnés, dont 300 à 400 dans de nouvelles constructions qualitatives, de petite taille et jouant à fond la mixité.


Pour faire face à la pénurie en matière d'habitat, nous pianotons sur tous les outils possibles : mise en place récente du Pass-GRL financé par la ville, en vue de remettre sur le marché 200 à 400 logements vacants, étude du Pass-foncier et d'une aide de la communauté d'agglomération pour l'accession sociale. Nous envisageons 800 logements “libres”, mais nous serons moins acteurs. Le marché en décidera. Quelques opérations se dessinent dans le diffus, plutôt dans le centre, comme celles de BNP Paribas Immobilier. Au bord du lac du Bourget, une “ville dans la ville” se construit sur une Zac de 15 hectares.


À terme, 700 logements haut de gamme y sortiront du sol, réalisés pour moitié par le groupement Sogeprom/Constructa. Le prix aux environs de 3 800 €/m2 est élevé pour la région, mais pas dans l'absolu.


I. B. : Quels sont les grands projets en cours ?


D. D. : Avec le concours de l'Anru, nous gérons une rénovation urbaine de taille importante pour nous, qui abordera la reconstructiondéconstruction de quatre tours de 14 étages. Nous rénovons presque de fond en comble le quartier de la gare, où se construit un parking souterrain, surmonté de petits immeubles, et nous réhabilitons un superbe hôtel de luxe, livré sans doute avant la fin de l'année.


I. B. : La ville semble s'orienter fortement vers une économie touristique...


D. D. : Notre ambition est de faire renaître cette ville d'eau de 28 000 habitants, fréquentée au 19e siècle par la jet-set d'alors : les cours d'Europe. En 1980, la commune accueillait 55 000 curistes, nombre tombé à 25 000. Bien qu'elle reste la 3e station thermale française, Aix doit reconquérir ses parts de marché. Quant au tourisme naissant, il s'impose sur les rives, les plages et dans les activités nautiques du lac du Bourget. Notre autre moteur, l'industrie, s'appuie sur un beau tissu de PME et de grandes sociétés, comme Areva. Tournant à plein régime, nos zones d'activité créent un remarquable pôle d'appel pour les actifs.


* Président de la communauté d'agglomération du Lac du Bourget



Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur