1. Accueil
  2. Conseils
  3. Actualité
  4. 3 QUESTIONS À DIDIER VAILLANT, 1er vice-président de Val de France, maire de Villiers-le-Bel

3 QUESTIONS À DIDIER VAILLANT, 1er vice-président de Val de France, maire de Villiers-le-Bel

Indicateur Bertrand : Quel est le périmètre de Val de France ?

3 QUESTIONS À DIDIER VAILLANT, 1er vice-président de Val de France, maire de Villiers-le-Bel
3 QUESTIONS À DIDIER VAILLANT, 1er vice-président de Val de France, maire de Villiers-le-Bel

Didier Vaillant : Quatre communes, Garges-lès- Gonesse, Sarcelles, Arnouvillelès- Gonesse et Villiers-le-Bel, sont réunies dans la communauté d'agglomération Val de France, comptant 140 000 habitants et présidée par Dominique Strauss-Kahn. Située entre le stade de France et Roissy, l'agglomération recèle un potentiel, d'où une accélération des évolutions avec des moyens pour rattraper le retard : dotation de fonds européens, création de la communauté d'agglomération, de l'Etablissement public d'aménagement Plaine de France


I. B. : Quelles sont vos priorités ?


D. V. : Nous voulons rétablir l'équilibre emploi/habitat et abaisser le taux de chômage proche de 19 %. Deux zones franches ont été créées sur Sarcelles/Garges et Villiers-le- Bel, deux hôtels d'entreprises ont été réalisés et nous travaillons sur l'extension de zones d'activités. Deux contrats de pôles sont signés avec la Région et le Stif (Syndicat des transports d'Ile-de-France) pour la restructuration de la gare de Villiers-le-Bel/Arnouville et celle plus importante de Sarcelles/Garges préparant l'arrivée du tramway depuis Saint-Denis. Nous avons aussi engagé la requalification des piscines et de la patinoire et nous encourageons la lecture publique en informatisant les bibliothèques.


I. B. : Et l'habitat ?


D. V. : Le Programme local de l'habitat est achevé et les communes ont signé des conventions avec l'ANRU. Nos villes, auxquelles s'identifient Goussainville et Gonesse, ont deux types d'habitat. L'un a été édifié dans les années 50 pour répondre à d'énormes besoins de logements. A contrario, celui des "vieux villages" reste traditionnel avec mairie, église, ruelles, maisons avec cour. Actuellement, notre volonté est d'ancrer la population qui ne trouve pas l'offre en relation avec son parcours résidentiel et part accéder à la propriété en dehors du département ou au sud de l'Oise. Pour ma part, je mène une opération dont le permis est délivré à Villiers-le- Bel avec Promogim. Grosso modo, un tiers des habitants vient de Villiers, un autre de l'agglomération et un autre de Seine-Saint-Denis et de Paris. Ce territoire souffre de clichés alors qu'il possède un nombre enviable d'espaces verts. A Villiers, la commune la plus au nord de l'agglomération, la campagne se trouve à 500 m. À 1,5 km, le château de la Renaissance d'Ecouen offre une vue exceptionnelle sur Montmartre. Je conseille de venir pour se rendre compte de visu des atouts indéniables de la région.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur