1. Accueil
  2. Conseils
  3. Actualité
  4. 3 QUESTIONS À Denis LUTHEREAU, directeur régional d’Icade Promotion Aquitaine

3 QUESTIONS À Denis LUTHEREAU, directeur régional d’Icade Promotion Aquitaine

Le PTZ + peut dynamiser encore plus le marché bordelais

3 QUESTIONS À Denis LUTHEREAU, directeur régional d’Icade Promotion Aquitaine
3 QUESTIONS À Denis LUTHEREAU, directeur régional d’Icade Promotion Aquitaine


Explorimmoneuf. Quelles sont les caractéristiques du marché bordelais ?


Denis Lutherau. Bordeaux et la CUB ont enregistré de bons résultats durant l’année 2010 avec un volume global de 3 550 ventes de logements, dont 74 % réalisés par des investisseurs, confi rmant la place du dispositif Scellier. Au 4e trimestre, cette proportion est même passée à 80 %. Quant au prix, il se situe à 3 500-3 600 € le m2, avec une progression qui s’explique, outre l’eff et BBC, par une nouvelle hausse des prix du foncier et l’impact de la part des logements sociaux sur le prix des autres logements. À Bordeaux, la part de logements sociaux est de 25 voire 35 % sur certaines opérations.


Nous partageons tous la même analyse qui consiste à souhaiter des logements à prix maîtrisés à moins de 3 000 € le m2 en accession et une part plus équilibrée avec les investisseurs.


Mais la question qui importe est de savoir ce que l’on peut réellement faire pour reconquérir cette clientèle de primoaccédants qui dispose d’un budget de 150 000 à 180 000 €. Il convient d’être attentif à la réalité du marché et là où chacun souhaiterait l’orienter.



Le PTZ + est-il la solution ?


D. L. Il nous manque le recul mais il n’y a pas de raison que ce dispositif ne dynamise pas un peu le marché, sans pour attendre un afflux soudain de primoaccédants.


Le mécanisme du PTZ+ n’est pas si simple en termes de perception et un particulier ne peut vraiment l’appréhender qu’avec un conseiller. Les paramètres sont pertinents mais peuvent-ils jouer un eff et déclencheur auprès du futur client ? Nous allons devoir mener un réel eff ort de communication dans ce sens. C’est d’autant plus nécessaire que la ville de Bordeaux est en train de mettre en place un dispositif de soutien auprès des primo-accédants.



Quels sont les projets d’Icade Promotion Aquitaine ?


D. L. Nous avons lancé courant février deux programmes dont un - Les allées du Prince - proche du centre-ville de Talence pour 117 appartements, du 2 au 5-pièces. L’autre, Quai Sud, est implanté à Floirac dans le périmètre Anru avec 107 logements.


D’ici juin à juillet, nous lancerons la première tranche de l’écoquartier Lartigon, à Pessac, avec Aquitanis. Nous développons enfi n, pour l’été 2011, un projet sur les Bassins à fl ot avec une résidence étudiante, des logements et de bureaux.



Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur