3 questions à CHRISTOPHE CRÉMER Président de Meilleurtaux.com

"Nous avons un rôle de conseil"

3 questions à CHRISTOPHE CRÉMER Président de Meilleurtaux.com
3 questions à CHRISTOPHE CRÉMER Président de Meilleurtaux.com

Indicateur Bertrand : Vous avez été pionnier en matière de courtage de crédit sur internet. Quel regard portez-vous sur ce marché ?


Christophe Crémer : Meilleurtaux.com est le premier site à avoir été créé, en 1999, et aujourd'hui on peut se demander comment les emprunteurs faisaient auparavant. Nous sommes un vecteur du dynamisme du marché. Je considère même que Meilleurtaux.com a changé l'image des courtiers. D'autant que nous donnons une information très complète sur le marché. Chaque semaine, nous publions le niveau des taux, nous analysons leur évolution, nous proposons des calculettes très utiles pour connaître en quelques secondes le montant d'une mensualité, le coût du crédit. Et cela à n'importe quel moment de la journée, même le dimanche. Les candidats à l'achat peuvent aussi faire une demande de crédit en ligne sans avoir à répéter l'opération pour obtenir plusieurs offres. Nous nous chargeons de transmettre les demandes aux banques. Ils n'ont donc pas besoin d'aller voir différents banquiers, ce qui représente un gain de temps important. C'est ce qui fait notre succès.


I. B. : La concurrence est désormais importante dans ce métier du courtage. Qu'en pensez-vous ?


C. C. : Parmi nos concurrents, Cafpi reste le plus important mais nous sommes presque à égalité. Nous allons sans doute réaliser 47 millions de chiffre d'affaires en 2006. C'est quatre fois plus qu'en 2004. Nous avons ouvert 16 nouvelles agences en 2006. Nous sommes aussi le courtier en ligne qui compte le plus de banques partenaires : 110 aujourd'hui. Beaucoup d'établissements, comme le Crédit Mutuel de Bretagne par exemple, apprécient notre démarche et ne travaillent qu'avec nous. Nous proposons donc l'offre la plus large.


I. B. : Quels conseils pouvez-vous donner aux emprunteurs ?


C. C. : Bien souvent, les internautes utilisent le web pour se faire une idée du marché mais ensuite ils vont voir leur banque. Il serait plus simple pour eux de faire appel à nous. Notre prestation est gratuite et en un temps record nous pouvons leur fournir des propositions à des taux souvent inférieurs de 0,30 point par rapport à leur banque. On négocie aussi le contrat d'assurance décès invalidité, domaine dans lequel on peut leur faire économiser 200 à 250 e par an avec, en prime, une meilleure couverture. En outre, il faut savoir que les contrats ont changé. Ils peuvent être indemnitaires ou forfaitaires. En cas d'invalidité ou d'incapacité, l'emprunteur qui a signé un contrat indemnitaire et qui dispose d'une mutuelle n'obtiendra pas forcément d'indemnisation. Bref, il y a beaucoup de points sur lesquels nous pouvons aider et conseiller les emprunteurs.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur