1. Accueil
  2. Conseils
  3. Actualité
  4. 3 QUESTIONS À CHRISTINE PASSEMAN, Responsable marketing produits crédits au Crédit Foncier

3 QUESTIONS À CHRISTINE PASSEMAN, Responsable marketing produits crédits au Crédit Foncier

Indicateur Bertrand : Comment abordez-vous la problématique des jeunes ménages qui viennent vous voir pour acheter leur premier logement ?

3 QUESTIONS À CHRISTINE PASSEMAN, Responsable marketing produits crédits au Crédit Foncier
3 QUESTIONS À CHRISTINE PASSEMAN, Responsable marketing produits crédits au Crédit Foncier

Christine Passeman : Il y a de toute évidence un problème d'adéquation entre les prix des logements et les revenus des emprunteurs. Pour contourner cette difficulté, nous proposons un prêt qui permet de calibrer la durée en fonction de ce que nos clients peuvent rembourser chaque mois. Cette durée peut aller jusqu'à 30 ans. Une durée qui convient bien aux jeunes actifs de 25/30 ans, qui ont souvent fait de longues études et qui n'ont pas encore eu le temps d'épargner. Cette durée peut s'appliquer, dans certains cas, aux emprunteurs plus âgés, entre 35 et 40 ans.


I.B. : Un prêt sur 30 ans est-il soumis à des conditions plus draconiennes, ne serait-ce qu'en terme de garantie ?


C.P. : Comme pour tout prêt, nous exigeons une inscription hypothécaire ou la caution de Crédit Logement. La caution de Crédit Logement est apparemment plus avantageuse parce qu'à la fin du crédit, l'emprunteur peut récupérer une partie des sommes versées. Encore faut-il que l'établissement soit d'accord pour donner sa caution sur une si longue durée et ne pas avoir eu d'incidents de paiement. L'inscription hypothécaire est certainement plus adaptée car elle résout certains problèmes. En cas de changement de logement (achat/revente), nous pouvons par exemple procéder à un transfert de prêt, ce qui permet à l'emprunteur de conserver le même financement. Si nécessaire, on prévoit un financement complémentaire. Le transfert a l'avantage d'éliminer le problème du remboursement anticipé, en évitant les frais normalement exigés dans un tel cas.


I.B. : Mais si l'acquéreur veut rembourser à un rythme plus rapide, quelles sont ses possibilités ?


C.P. : Avec Génération I, nous proposons la modulation des échéances, ce qui permet à l'emprunteur, lorsque ses revenus s'améliorent, de raccourcir la durée de son crédit. C'est en augmentant ses échéances grâce à la modulation, que l'emprunteur sur une longue durée pourra diminuer le coût de son crédit. Nous proposons même depuis novembre 2005 Foncier Objectif I, un prêt sur 30 ans à taux révisable en fonction de l'Euribor 1 an. Un prêt qui devrait, du fait de son taux révisable, permettre à l'emprunteur de réaliser une économie complémentaire sur le coût de son crédit.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur