3 QUESTIONS À CHRISTIAN JEANJEAN, Député-maire de Palavas-les-Flots

"Nous avons constitué des réserves foncières pour répondre à la demande"

3 QUESTIONS À CHRISTIAN JEANJEAN, Député-maire de Palavas-les-Flots
3 QUESTIONS À CHRISTIAN JEANJEAN, Député-maire de Palavas-les-Flots

Indicateur Bertrand : Comment concilier le cadre d'une commune de bord de mer et la proximité d'une ville comme Montpellier ?


Christian Jeanjean : La pression urbaine est forte et c'est d'autant plus vrai que nous nous efforçons de préserver de nombreux sites naturels. Nous avons par ailleurs constitué des réserves foncières pour répondre à la demande de logements de la population permanente estimée à 6 000 habitants. En matière de logements sociaux, nous sommes l'une des rares communes du secteur à avoir atteint le pourcentage inscrit dans la loi SRU. Nous venons de livrer 53 logements et un projet de 100 logements en accession sociale et en accession à la propriété sera lancé dans un an dans le secteur de la Pourquière. Nous avons également le projet de déplacer les services techniques de la commue et de transférer la station d'épuration, ce qui permettra de réaliser, d'ici 2012, environ 500 logements. Nous souhaitons que la population permanente n'excède pas les 7 000 habitants d'ici 10 ans, mais chacun doit pouvoir se loger selon ses besoins.


I. B. : Vous lancez un nouveau centre de thalassothérapie. Dans quel cadre s'inscrit ce projet ? C. J. : Le projet comprend un hôtel 3 étoiles de 55 chambres, un ensemble de 60 appartements et un restaurant gastronomique. Il s'inscrit dans une démarche environnementale en utilisant l'énergie solaire pour l'alimentation en eau chaude. Le centre, d'une capacité journalière de 130 à 140 personnes, sera réalisé par Sogis Promotion et l'architecte Hélène-Marie Molinier, pour une livraison prévue en 2009. La gestion du complexe sera confiée au groupe Clinipôle, qui bénéficiera lui-même du soutien du groupe Thalgo, premier consultant mondial en thalassothérapie. Situé sur un terrain en limite de Carnon, à 3 mn de l'aéroport, il fera face à la mer. Nous disposons d'une zone de quelques hectares en proximité immédiate de ce projet phare pour doubler cette opération si nécessaire.


I. B. : A quoi ressemblera Palavas à l'horizon 2015 ?


C. J. : Entre le Phare de la Méditerranée - un palais des congrès avec restaurant panoramique -, les 40 salons annuels organisés dans notre ville, l'Institut Saint-Pierre, unique établissement de soins pédiatriques privé dans le sud de la France, le port avec ses 2 000 bateaux de plaisance, Palavas connaît une activité tout au long de l'année. La commune réussira à conserver son caractère traditionnel, son cadre naturel entre mer et étangs, tout en modernisant ses équipements et ses infrastructures.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur