3 QUESTIONS À Benjamin NICAISE, président de Cerenicimo

La résidence gérée est un marché qui nécessite plus d'expertise les avantages de la résidence service pour l'investisseur ?

3 QUESTIONS À Benjamin NICAISE, président de Cerenicimo
3 QUESTIONS À Benjamin NICAISE, président de Cerenicimo

Benjamin Nicaise. La résidence gérée présente un intérêt réel pour le particulier : si le marché est bon, le rendement est meilleur qu'un investissement en Scellier classique qui off rira 2,5 à 3,5 % nets. Mais c'est un marché qui nécessite plus d'expertise et présente un risque, comme tout investissement. Il faut être accompagné par des professionnels, qui sélectionnent les produits et les exploitants.


Il vaut mieux se tourner vers les plus gros et les plus sûrs, certains exploitants de moindre importance sont bons, mais il faut valider leur modèle économique. Quand l'opération est bien faite, elle est même moins risquée qu'un Scellier classique. Je constate que notre service après-vente s'occupe plutôt de problèmes liés à l'immobilier locatif. Mais l'immobilier géré reste tout de même plus un marché de spécialistes.



Après les nombreuses défaillances de gestionnaires dans le tourisme, faut-il se méfi er de ce secteur ?


B. N. Les plus gros groupes présents dans le tourisme sont restés et n'ont pas connu de problèmes. Les soucis ont eu lieu avec des résidences mal placées en ZRR, gérées par de petits exploitants.


Mais le marché du tourisme n'est pas en cause, la France reste la première destination touristique au monde.


De plus, le parc a besoin d'être renouvelé, beaucoup de résidences en sortent, les propriétaires récupèrent leur bien après deux baux. De plus, les résidences attirent des touristes car elles sont généralement moins chères que l'hôtel. L'actif, un T3 face à la mer dans une zone touristique par exemple, garde une valeur intrinsèque. À condition toutefois de ne pas l'avoir acheté plus cher que le prix de l'immobilier classique.



Quel est votre avis sur les résidences seniors ?


B. N. Ce type de résidences se développe beaucoup en ce moment, contrairement aux Ehpad, elles ne sont pas soumises à une autorisation d'ouverture des pouvoirs publics. Il y a un marché, mais à condition que l'emplacement soit très bon et le loyer pas trop cher. En eff et, à l'inverse des Ehpad, ces résidences sont destinées à des personnes qui ne sont pas dépendantes. Elles ont donc le choix de continuer à vivre chez elles. Une résidence senior ne sera une alternative que si elle est bien placée et que les loyers sont supportables. Il faut viser de bons emplacements pour pouvoir éventuellement revendre l'appartement sur un marché résidentiel.



Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur