3 QUESTIONS À Anne Hidalgo, 1re adjointe au maire de Paris

"Créer un éco-quartier mixte de plus de 3 000 logements"

3 QUESTIONS À Anne Hidalgo, 1re adjointe au maire de Paris
3 QUESTIONS À Anne Hidalgo, 1re adjointe au maire de Paris


Indicateur Bertrand : quels gestes architecturaux forts, en cours ou à venir, sont les plus représentatifs de votre vision de la capitale ?


Anne Hidalgo : l'architecture à Paris, c'est quasiment un concours. Chaque semaine, soit directement par la ville, soit par les bailleurs sociaux ou nos partenaires privés, 10 % de notre territoire est en mouvement.


Au-delà de cette architecture "au quotidien", fondamentale, durable et contemporaine – jamais banale –, je pense à des gestes architecturaux qui, tous, sont d'échelle métropolitaine : la Philarmonie de Jean Nouvel qui vient encore renforcer l'élan donné au Nord-Est parisien, la Canopée des Halles de Patrick Berger et Jacques Anziutti au coeur de Paris et de la région, le Triangle d'Herzog et de Meuron à la porte de Versailles visant à affermir l'attractivité de la capitale et à favoriser une véritable liaison urbaine avec les communes riveraines.


Ou encore la poétique Fondation Louis Vuitton pour la Création de Franck O. Gehry, en dialogue avec le bois de Boulogne.



I. B. : l'Atelier international du Grand Paris jouera-t-il un rôle ?


A. H. : le chef de l'État a annoncé sa mise en place pour le début du mois d'avril.


Nous avons toujours eu une attitude très constructive par rapport au travail remarquable des équipes pluridisciplinaires conduites par les dix architectes. Nous avons depuis le début, aux côtés de la région, soutenu cette initiative, que nous avons cofinancée avec l'État, à hauteur de 20%.


Pierre Mansat et moi-même avons suivi activement ces travaux de recherchedéveloppement.


Continuer à travailler avec les équipes sur la métropole parisienne est positif, à condition que ce soit dans le cadre d'un véritable partenariat avec l'État.



I. B. : les Parisiens ne sont-ils pas légèrement fermés à l'audace architecturale ?


A. H. : je suis persuadée du contraire. En tant qu'élus, nous nous devons de ne pas reproduire les erreurs du passé, comme la tour Montparnasse.


Mais l'audace architecturale a construit Paris, la tour Eiffel, Beaubourg et la Pyramide du Louvre. Les ateliers citoyens des Batignolles, par exemple, ne montrent pas de réticence lorsque nous élaborons une réponse nouvelle pour créer un éco-quartier mixte de plus de 3 000 logements autour d'un parc de 10 ha, situation urbaine extraordinaire et motivante.



Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur