3 QUESTIONS à ALEXANDRE RONDEPIERRE, Consultant de Select Invest Group

“Des prix moins élevés à La Réunion"

3 QUESTIONS à ALEXANDRE RONDEPIERRE, Consultant de Select Invest Group
3 QUESTIONS à ALEXANDRE RONDEPIERRE, Consultant de Select Invest Group

Indicateur Bertrand : Quel est l'intérêt de la loi Girardin ?


Alexandre Rondepierre : La loi Girardin est un levier de défiscalisation intéressant, aussi bien pour les petites que pour les grosses fiscalités car même avec un petit investissement cette loi permet une défiscalisation importante. En effet, le dispositif ne diminue pas la somme de vos revenus imposables mais l'impôt lui-même. Au taux de défiscalisation de 40 ou 50 %, suivant les loyers pratiqués, peuvent s'ajouter des majorations de 4 % si une énergie renouvelable est utilisée, de 10 % si le logement est construit en Zone de revitalisation urbaine (ZRU). L'autre avantage de la loi Girardin par rapport à d'autres types de défiscalisation est sa durée plus courte : en loyer libre - au taux de 40 % - l'investisseur doit conserver son bien 5 ans seulement, 6 ans en loyer intermédiaire (taux à 50 %). Il peut même faire de son logement sa résidence principale. Dans ce cas, il devra l'occuper pendant 5 ans au moins et le garder pendant 10 ans pour bénéficier d'une défiscalisation à 25 %.


I. B. : Comment sélectionnezvous les logements que vous proposez ?


A. R. : Il faut d'abord sélectionner leur localisation. La situation varie suivant les territoires ou départements d'Outre-Mer, ce qui peut modifier la stratégie et les objectifs de l'investisseur, mais aussi le type de biens sur lesquels il faudra miser. Exemple : à Saint-Martin, paradis fiscal où le marché immobilier est élevé et le tourisme américain développé, l'investisseur aura tout intérêt, au terme des 5 ans de défiscalisation, à basculer vers un statut de louer en meublé professionnel ou non. Les loyers étant élevés, il pourra se constituer des compléments de revenus nets d'impôts très intéressants. Mais pour cela, il devra investir dans un bien suffisamment grand et en bord de mer car une petite surface n'intéressera pas la clientèle américaine. A La Réunion par contre, le cadre d'investissement locatif est plus classique et nous proposons des biens proches des centres d'activité, des établissements scolaires, etc. Il faut bien sûr sélectionner tout aussi soigneusement la qualité des programmes neufs.


I. B. : Quel conseil donneriezvous à un investisseur débutant ?


A. R. : Je conseillerais de choisir La Réunion car c'est l'endroit le plus sécurisé, où l'investissement locatif ressemble le plus à ce qu'on peut trouver en métropole. Les prix de l'immobilier y sont moins élevés et la location d'une petite surface est tout à fait possible car les jeunes qui cherchent à se loger sont nombreux. Pour des marchés immobiliers si lointains, il faut bien entendu choisir des professionnels qui connaissent parfaitement le terrain. C'est pourquoi nous travaillons en liaison étroite avec des agents immobiliers locaux et avons un représentant permanent sur place.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur