“Think tank” sur l'habitat du futur

La Fédération Multivilles regroupe des acteurs incontournables dans le secteur de l'immobilier, mais également des sociologues, des architectes, des spécialistes de l'environnement... Elle est à l'origine de cahiers de tendances. Objectif : aider les professionnels à créer et développer les produits et services qui seront mis sur le marché dans un futur proche. Le second cahier, intitulé “Vers une technologie habitable”, présente les dernières innovations en matière de technologie dans l'habitat et notamment la “domotique intelligente”. Mais pas question pour autant de tomber dans un scénario de science-fiction. Terry Moubayed Farah, directrice de la Fédération Multivilles, l'annonce sans détour : “La domotique n'est pas un but en soi. L'idée aujourd'hui, c'est plutôt de se demander comment faire de son intérieur un cocon et en quoi la technologie peut nous y aider. Autrement dit, c'est la technologie qui doit s'adapter à l'homme et non l'homme qui doit s'adapter à la technologie.” Elle dénonce le risque de tomber dans “l'effet gadget : aspirateur qui fonctionne tout seul, le frigo capable de gérer ses stocks et de passer commande, sur Internet, d'une livraison de courses domicile...Au début la réflexion portait uniquement sur l'objet, pour tenter de le rendre toujours plus intelligent. Aujourd'hui, on se demande plus ce que les gens ont besoin pour se sentir bien chez eux.” Un changement de démarche approuvé par Terry Moubayed Farah.

“Think tank” sur l'habitat du futur
“Think tank” sur l'habitat du futur

La Fédération Multivilles regroupe des acteurs incontournables dans le secteur de l'immobilier, mais également des sociologues, des architectes, des spécialistes de l'environnement... Elle est à l'origine de cahiers de tendances. Objectif : aider les professionnels à créer et développer les produits et services qui seront mis sur le marché dans un futur proche. Le second cahier, intitulé “Vers une technologie habitable”, présente les dernières innovations en matière de technologie dans l'habitat et notamment la “domotique intelligente”. Mais pas question pour autant de tomber dans un scénario de science-fiction. Terry Moubayed Farah, directrice de la Fédération Multivilles, l'annonce sans détour : “La domotique n'est pas un but en soi. L'idée aujourd'hui, c'est plutôt de se demander comment faire de son intérieur un cocon et en quoi la technologie peut nous y aider. Autrement dit, c'est la technologie qui doit s'adapter à l'homme et non l'homme qui doit s'adapter à la technologie.” Elle dénonce le risque de tomber dans “l'effet gadget : aspirateur qui fonctionne tout seul, le frigo capable de gérer ses stocks et de passer commande, sur Internet, d'une livraison de courses domicile...Au début la réflexion portait uniquement sur l'objet, pour tenter de le rendre toujours plus intelligent. Aujourd'hui, on se demande plus ce que les gens ont besoin pour se sentir bien chez eux.” Un changement de démarche approuvé par Terry Moubayed Farah.


 

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur