Nantes redouble d'attractivité, 3ème ville où investir en 2016

03/05/2016

Un modèle de constance. Comme l'an dernier, Nantes se maintient en 3e place de notre classement, démontrant, s'il en était besoin, qu'elle a su se rendre très séduisante aux yeux des investisseurs.

Assurément, la capitale des Ducs de Bretagne conserve des fondamentaux solides. Si sa démographie est un peu moins bien orienté que l'an dernier (8e place contre 6e l'année d'avant), elle gagne un point au plan de l'emploi (3e contre 4e auparavant). Bien qu'elle abrite une population étudiante importante, de l'ordre de 53 000, son évolution est moins favorable (+1,4 %) que dans d'autres villes comme Bordeaux (+2,4 %) ou Toulouse (+3,4 %). En termes d'immobilier, son marché reste bien orienté, même si, comme quasiment partout, ses prix sont en baisse. Du moins dans l'ancien où le mètre carré s'affichait, fin 2015, à 2 490 € (-2 %). Dans le neuf, en revanche, signe d'un marché dynamique, les prix ont grimpé de 4,4 % sur un an, ce qui porte le mètre carré à 4 010 € en moyenne. Du côté des loyers, en revanche, la baisse se poursuit tant sur les studios (-2,5 %) que sur les 2-pièces (-0,2 %). Ils avaient déjà respectivement perdu 0,2 et 2 % l'année précédente.

Une construction dynamique

Les investisseurs qui cherchent à investir ici ont donc tout intérêt à ne pas être trop gourmands sur leur loyer, même si les logements neufs font l'objet d'une forte demande du fait du confort qu'ils procurent par rapport à des logements anciens pas toujours au goût du jour. Les investisseurs le savent qui représentent 73 % des ventes de logements neufs à fin 2015 contre 69 % l'année précédente. Plus généralement, Nantes a su se rendre attractive et ne lésine pas sur les projets d'aménagement offrant à la fois bureaux, activités, commerces, équipements et logements. Quartier du Landreau, entre le centre-historique et le Vieux Doulon, on peut dénicher des studios de 31 m2 à 135 000 € et des 2-pièces de 40 m2 à 169 000 € qui rapporteront respectivement 3,3 % et 2,5 % (hors avantage fiscal Pinel). A Saint-Félix, quartier très prisé de la ville, des studios de 28 m2 s'affichent à 154 000 € (2,6 % de rendement).

Des valeurs sûres pour investir

Sur l'île de Nantes, secteur emblématique où de nombreux et ambitieux projets voient peu à peu le jour, des studios de 31 m2 et 2-pièces de 41 m2 sont annoncés respectivement à 135 000 et 160 000 €, avec des rendements plus attractifs : 3,3 à 3,5 %. La rentabilité est un peu plus faible (2,9 %) pour un autre programme situé boulevard de la Prairie au Duc (studio de 26 m2 à 128 000 € et 2-pièces de 39 m2 à 160 900 €). Dans l'écoquartier Bottière-Chênaie, les rendements sont plus attractifs. Des studios de 37 m2 s'affichent à 124 000 €, offrant un rendement de 4,3 % et des 2-pièces de 40 m2 à 145 000 €,  près de 3,9 %.  Du côté de Viarme Talensac et de son célèbre marché, des 2-pièces de 42 m2 s'affichant à 237 000 € ne rapportent, en revanche que 2,4 %. Mais, le quartier est une valeur sûre.

 

Indicateurs Nantes

  • Démographie .....................................................................................+ 3,13 %
  • Emploi ........................................................................................................... + 0,9 %
  • Étudiants ................................................................................................. + 1,4 %
  • Prix moyen au m2 dans le neuf .......4 010 € (+ 4,4 %)
  • Prix moyen au m2 dans l’ancien .........2 490 € (- 2,0 %)
  • Loyer moyen d’un studio .................15,90 €/m2 (- 2,5 %)
  • Loyer moyen d’un 2-pièces .................11,30 €/m2 (- 0,2 %)
  • Part des investisseurs ..................................................................73 %

Nous vous suggérons

Votre avis nous intéresse

Vos réactions

  • Soyez le premier à commenter cet article.