Vous êtes ici : Explorimmoneuf > Actualité > Nantes, une ville irriguée de logements neufs

Nantes, une ville irriguée de logements neufs

Publié le 06/09/2012, dans : Marché Grand-Ouest

Le marché nantais plie mais ne rompt pas. Déjà au 1er trimestre 2012, le marché des Pays de la Loire avait enregistré un net recul mais Nantes Métropole, qui représente 80 % des ventes, résistait mieux, selon l’Observatoire du logement de Loire-Atlantique (Oloma).

Partager 

© Boisseau Olivier

Alors que les ventes du premier trimestre 2012 étaient de 571 logements, contre 804 au premier trimestre 2011, celles du second trimestre 2012 sont environ 650 à 700, « avec de nombreuses ventes aux propriétaires occupants », souligne Bertrand Mours, président de l’observatoire Oloma. Quant au mises en ventes, elles sont d’environ 1 300 au second trimestre 2012, à peu de choses près le même volume qu’au cours des trois premiers mois. « 2011 avait été une très bonne année pour le logement neuf et il convient donc de relativiser le recul de 2012 », ajoute Bertrand Mours. Quant à Nantes, la ville a totalisé 2 100 réservations sur les 4 300 de l’année 2011 sur le territoire de la métropole. Une part de ce marché, entre 30 % et 40 %, se situe en Zac et constitue « un élément significatif du marché » pour Bertrand Mours. Quant au prix moyen, il est en recul de 1,5 % à 3 622 €/m2, et les opérations d’aménagement ont apporté « une réponse satisfaisante aux prix élevés, notamment pour les primo-accédants et en matière d’accession abordable ». Pour le secteur de la revente, les appartements anciens ont connu, à l’instar du marché neuf, une forte dynamique en 2011, avec une progression de 7,3 % des prix intra-muros, selon la Chambre départementale des notaires de Loire-Atlantique. Avec un prix moyen de 2 569 €/m2, les écarts sont cependant importants entre le quartier Bellevue- Beauséjour, à 1 981 €/m2 et l’hypercentre à 2 835 €/m2. Doulon-Haluchère, l’un des secteurs où la progression des prix a été la plus importante, s’établit à 2 452 €/m2, mais le record revient à Calclaux Melinet-Camus où, avec 2 780 €/m2, les prix ont évolué de 10,30 %.

 

Les atouts du neuf à Nantes-Métrople  

Du côté de Nantes-Métropole, la progression des prix, toujours pour 2011 – dernière évolution connue – a été de 6 %. Dans ce contexte où le prix du neuf reste relativement sage, les promoteurs proposent une offre pour la moins diversifiée. C’est le cas de Bouygues Immobilier qui, avec Carré Bouchaud prend place dans le quartier Procé-Canclaux, un secteur coté, non loin du boulevard Guist’Hau et près du parc de Procé. La résidence de 59 appartements, avec balcons, terrasses et vue sur un jardin, propose des logements du studio au 4-pièces, pour une livraison à partir du 1er trimestre 2015. C’est entre la rue Lafayette et le boulevard Guist’Hau que Kaufman & Broad a lancé Carré Lafayette, dans le cadre d’une rénovation, pour des logements du studio au 6-pièces, certains avec terrasses ou balcons. Cette réalisation est affichée au prix moyen de 6 064 €/m2, pour une livraison à partir du 4e trimestre 2014. Avec le Liberty II, Nexity se positionne près de l’université. Outre la proximité du campus, le tramway proche est un atout pour cette résidence BBC qui s’articule du studio au 3-pièces. Le 2-pièces est commercialisé à partir de 163 000 €, et livré à partir du 3e trimestre 2014. Quant à ADI, promoteur bien connu de la place, il lance sous la marque EKO une petite opération dans l’environnement privilégié de la butte Saint-Anne. Destinée aux primo-accédants, celle-ci bénéficie notamment, un taux de TVA à 7 % par le biais du Prêt social location accession (PSLA), et y ajoute les avantages du PTZ+. Dans la périphérie nantaise, de jolies opérations voient le jour. On peut ainsi citer celle de Kaufman & Broad avec Les Passyflores, à Sautron, une commune située à dix minutes de Nantes, l’une des plus verdoyantes et fleurie de l’agglomération, mais rapidement accessibles grâce aux réseaux de transports. Il s’agit ici d’un programme de maisons individuelles, de trois ou quatre chambres, à partir de 274 000 €, pour une livraison qui débutera au 2e trimestre 2014. C’est aussi à Sautron que Cogedim commercialise les derniers appartements de la résidence Jardins authentiques dans un environnement végétalisé, qui sera livré au 2e trimestre 2013.

 


Michel Tientouas © Explorimmoneuf.com

Annonces

  • http://iphoneimages.explorimmo.com/img/l/0/external/http%3A%2F%2Fthbr.figarocms.net%2Fimages%2F7tLjmur-W6peY2ju6eOTy2noLu0%3D%2F4ff73e97304640d6957c78a5bddf6033 2 Photo Bouaye (44)
    100 000,00 EUR
    1 piéces -  30 m²
  • http://iphoneimages.explorimmo.com/img/l/0/external/http%3A%2F%2Fwww.pichet-immobilier.fr%2Fvar%2Fpichet%2Fstorage%2Fimages%2Fresidences%2Fappartement_neuf_la_rochelle_minimes_730%2F35727451-2-fre-FR%2FCarre-des-Minimes_explorimmoneuf.jpg 1 Photo La Rochelle (17)
    225 000,00 EUR
    2 piéces -  45 m²
  • http://iphoneimages.explorimmo.com/img/l/0/external/http%3A%2F%2Fone.mgcpub.com%2Fstatic%2F%7Ebat%2FimagesProgs%2F27589569_2_1_0.jpg 6 Photo Vertou (44)
    225,00 EUR
    1 piéces -  45 m²
  • http://iphoneimages.explorimmo.com/img/l/0/external/http%3A%2F%2Fone.mgcpub.com%2Fstatic%2F%7Ebat%2FimagesProgs%2F27589569_2_1_0.jpg 0 Photo Daon (53)
    16 032,00 EUR
    0 piéces -  501 m²
Réagissez à cet article en ajoutant votre commentaire

  •  
    Votre email ne sera pas visible
Réactions (0) Commentaires
    Soyez le premier à réagir.
    •  
    * Champs obligatoires
    Le champ email est obligatoire. L'adresse email saisie est invalide. Le prénom est obligatoire. Le nom est obligatoire. Le message est obligatoire. Le champ "Email de votre ami" est obligatoire. L'adresse email de votre ami est invalide.