Crédit immobilier : la hausse des taux, c'est pour bientôt

VIDEO. Selon les principaux courtiers en crédit immobilier, les taux sont sur le point d’atteindre leur niveau plancher, et devraient repartir à la hausse dès 2017.

Le seuil historique en matière de crédit immobilier est-il atteint ? C’est la question que se pose la plupart des courtiers. Bon nombre d’entre eux sont d’ailleurs tentés de répondre par l’affirmative : "Déjà en octobre 2016 les barèmes des banques ne bougeaient plus", rappelle Cécile Roquelaure, chargée d’études pour le courtier en crédit Empruntis. "Beaucoup d’établissements ont bouclé leurs objectifs", ajoute Philippe Taboret, directeur général adjoint du courtier Cafpi, "d’autres, consentent encore à quelques baisses, mais ils étaient très en retard."

Comme le souligne Meilleurtaux et Vousfinancer, des baisses de l’ordre de 0,05 % à 0,15 % s’observent encore ici et là. Sans oublier les meilleurs dossiers, qui profitent encore de conditions très avantageuses, avec des taux inférieurs à 1 %, comme l’expliquait Sandrine Allonier, conseillère en relations banques pour Vousfinancer au Club Immo Explorimmo.

 

Des profils VIP, "dont les revenus avoisinent les 50 000 €/an en province avec un apport de 20 %", précise Cécile Roquelaure. "Les dossiers parisiens sont encore plus haut de gamme. On parle de personnes avec 100 000 € de revenus à l’année et une épargne mobilisable du même niveau."

Des taux encore stables en 2016

Mais qu’on se rassure, les derniers mois de 2016 ne laissent présager aucune hausse imminente. "Les taux resteront bas jusqu’en fin d’année. Ce qui décidera de leur orientation à la hausse, ce seront les décisions sur le plan monétaire, prises en décembre prochain par la Banque Fédérale Américaine et la Banque Centrale Européenne", pronostique Philippe Taboret.

La légère hausse de l’OAT* constatée depuis le mois d’octobre n’alarme pas les spécialistes du crédit : "Elle ne devrait que confirmer la stabilité à venir dans les prochaines semaines", rassure Maël Bernier.


Taux négociés en moyenne Meilleurtaux
Taux négociés en moyenne Vousfinancer
Prêt souscrit sur 15 ans
1,32 %
1,25 %
Prêt souscrit sur 20 ans 1,52 %
1,45 %
Prêt souscrit sur 25 ans 1,85 %
1,70 %

La hausse pour tous en 2017

Le redressement qui interviendra en 2017 devrait être minime : "Nous serions sur des taux supérieurs de 0,25 % à 0,50 %. La baisse des taux a été très longue et très lente. Je crois que la remontée, sauf catastrophe comme l’élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis, avancera au même rythme", suppose Philippe Taboret.

Reste à analyser l’impact qu’un tel phénomène aurait sur le marché : "Je pense que même s’il y a des hausses de taux, les banques ne remonteront pas tout de suite leur barème", prédit Cécile Roquelaure. "Nous serons en plein début de campagne présidentielle, au premier trimestre 2017. Pour attirer les clients, qui durant ces périodes sont très attentistes, mieux vaut mettre toutes les chances de son côté."

Mais son concurrent de chez Cafpi fait, lui, l’analyse inverse : "Vous savez, c’est lorsque les prix ou les taux commencent à monter que les gens se ruent pour acheter. Avant, ils attendent de voir jusqu’où ira la baisse." Un parallèle à peine dissimuler avec la légère remontée des taux de juin 2015 qui avait vu les demandes de crédit grimper fortement. L’avenir tranchera entre ces deux hypothèses.

* Obligations assimilables du Trésor. Un indicateur qui désigne les taux d’emprunt d’Etat, référence sur laquelle s’appuie les banques pour fixer leurs taux

Votre avis nous intéresse

Vos réactions

  • Soyez le premier à commenter cet article.